Nos préconisations pour gérer des situations de li

Si vous avez fait preuve de prudence, vous devriez, en principe, être satisfait de votre location. Il peut cependant arriver que celle-ci ne corresponde pas à la description qui vous en a été faite ou qu'elle comporte des désagréments importants. Mais une fois sur place, que faire ? Difficile de reprendre ses valises et de trouver, en pleine période estivale, une autre location à un prix raisonnable.

Si vous estimez pouvoir vous accommoder de la location, le mieux est de trouver un arrangement avec le propriétaire en négociant par exemple une diminution du prix.

Si le logement est classé "meublé de tourisme", n'hésitez pas à prévenir par lettre recommandée avec accusé de réception, La Commission départementale de l'action touristique pourra intervenir auprès du propriétaire pour qu'il vous dédommage. Vous avez aussi la possibilité de faire appel à un huissier de justice qui réalisera un état des lieux et pourra faire jouer son autorité pour convaincre le propriétaire de trouver une solution amiable.

En revanche, si vous n'avez pas l'intention de prendre possession de la location, ne payez pas le solde du prix et réclamez le remboursement du versement effectué au titre de la réservation. Là encore, vous avez intérêt à faire constater l'état du logement par huissier afin de faire valoir vos droits auprès du tribunal si nécessaire.

 

Publicité